Le métier de Moniteur Guide de pêche

Le métier de Moniteur Guide de pêche

Description du métier :
Appellation : L’appellation la plus commune est moniteur-guide de pêche.

Objet et contenu du métier :

-Le moniteur guide de pêche de loisir transmet son savoir-faire et initie aux différentes techniques de pêche.

-Il accompagne les publics seuls ou en groupes, en tous lieux où se pratique la pêche de loisir.

-Il organise, encadre et anime des séances, des stages ou des séjours de pêche.

-Il fait partager sa connaissance des milieux aquatiques et la valeur patrimoniale du territoire.

-Il promeut une éthique sportive et citoyenne.

Entreprises concernées :

– Les écoles de pêche

-Les Fédérations Départementales des Associations de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques (FDAPPMA)

– Les Associations Départementales de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques.

– Les centres de vacances et de loisirs

– Les centres de loisirs sans hébergement

– Les collectivités territoriales

– Les Centres Permanent d’Initiatives à l’Environnement (CPIE)

– Les clubs et comités sportifs

– Les structures à vocation touristique

– Les structures juridiques possibles (EURL, SARL SA)

Cette multiplicité de structures explique aujourd’hui la difficulté de mesurer avec exactitude le poids socio-économique du secteur de l’encadrement de la pêche de loisir.

Néanmoins, certains chiffres peuvent être avancés :

– L’Union Nationale pour la pêche et la Protection du Milieu Aquatique représente deux millions de pêcheurs membres d’une association agréée ;

– La pêche est l’un des premiers loisirs des français. Elle entraîne le développement d’activités économiques : Industries de matériels et fournitures, hébergements spécialisés ce qui justifierai un chiffre d’affaires estimé à plus d’un milliard d’euros et aux environs de 15000 emplois.

Situation Fonctionnelle :

Le moniteur-guide de pêche de loisir exerce son activité en tant que salarié (à temps plein ou à temps partiel), l’essentiel de ses missions repose sur l’encadrement, l’animation et la promotion des activités de pêche de loisir.

Il peut être amené à intervenir dans une logique d’entreprise avec le plus souvent un statut de travailleur indépendant.

Ses activités peuvent avoir un caractère saisonnier.

 

Le moniteur-guide de pêche de loisir exerce son activité à titre principal ou à titre occasionnel :

– Soit pour conduire des actions éducatives, d’animation et de valorisation, au sein d’une structure.

– Soit sous la forme de prestation pour une clientèle diversifiée ou pour le compte de tiers responsables de la gestion de la clientèle (Opérateurs touristiques, hébergeurs, établissements divers, comités d’entreprises…)

– Soit en diversification d’activités (exploitants agricoles, pisciculteurs, hôteliers, détaillants d’articles de pêche, gestionnaires de gîtes de pêche…)

– Les publics du moniteur-guide de pêche sont principalement :

* des individus

* des établissements

* des collectivités locales

* des comités d’entreprise

* des établissements spécialisés (populations handicapées par exemple). Dans ce cadre, il prend en compte les spécificités des publics, des aménagements, des règlementations des contrôles et des relations avec le type de public. Il s’entoure des conseils des personnes compétentes en la matière.

* des organismes du milieu de la pêche (fédérations de pêche, écoles de pêche…)

* des structures de production de séjours touristiques en espace rural (villages vacances, entreprises touristiques…

Le moniteur-guide de pêche de loisir :

– Peut être amené à exercer une autre activité ;

– Peut être amené à poursuivre des objectifs très divers : la plupart se situent dans une logique sociale et économique où l’activité de moniteur-guide de pêche où son activité est à part entière en terme de revenu et de travail.

– Pour quelques-uns, les objectifs de cette activité peuvent relever du domaine de l’engagement personnel. Il peut prêter son concours et mettre ses compétences au service d’associations.

Le moniteur-guide de pêche de loisir est amené à exercer six fonctions principales

 

1-    Il accompagne des publics et anime des activités auprès de groupes ou d’individuels dans le respect des règles et des normes de sécurité en vigueur.

2-    Il transmet des techniques de pêche et en particulier les techniques de pêche à la mouche, au lancer ou au coup dans le respect des règles et des normes de sécurité en vigueur.

3-    Il entretient des relations avec l’environnement professionnel et territorial.

4-    Il participe à la gestion administrative et financière de l’activité.

5-    Il participe à des actions d’éducation à l’environnement.

6-    Il participe à la préparation d’actions de promotion du tourisme pêche et de prestations de pêche de loisir.

Dans le cadre de son activité, il peut être amené à participer à l’élaboration de projets de développement durable de l’activité pêche en relation avec des partenaires sur un territoire identifié et participer à des actions de gestion et de protection des milieux aquatiques.

Autonomie et responsabilité :

Dans le cadre d’un statut de salarié, le moniteur-guide de pêche de loisir dispose d’une autonomie, dans le respect de la délégation qui lui est donnée par son employeur pour conduire des actions pédagogiques et de promotion. Il participe au projet social de la structure au sein de laquelle il exerce.

Le moniteur-guide de pêche de loisir :

– Dans le cadre d’un statut de salarié est en contact avec le responsable de son organisme employeur pour établir les plannings et évoquer les différents problèmes qu’il peut rencontrer au cours de son activité.

– Propose à son employeur, les relations contractuelles nécessaires à la mise en œuvre de ses actions (hébergements, fabricants, détaillants d’articles de pêche, autres moniteurs-guides de pêche de loisir, collectivités, services publics …)

– S’intègre dans les réseaux de la filière pêche (AAPPMA, fédérations de pêche, écoles de pêche….), les réseaux de la filière tourisme(les services de tourisme, syndicats d’initiative, pays d’accueil ou parcs naturels. Mais également dans les réseaux éducatifs.

– Intervient dans le cadre de la conception d’une prestation d’animation « tourisme pêche »auprès des organismes du tourisme, des organismes de pêche, des comités d’entreprise.

Dans le cadre d’un statut indépendant, il peut être amené à entrer en contact avec différentes administrations pour toutes les questions relatives au fonctionnement de son activité : questions financières, fiscales, sociales.

Sa situation professionnelle peut varier en fonction :

– de l’autonomie que la structure employeur assure au moniteur-guide de pêche de loisir salarié notamment dans le cadre de la conception d’une prestation d’animation.

– de la localisation de l’activité et des potentialités de l’environnement et terme de richesses halieutiques, piscicoles et patrimoniales,

– des politiques de développement du tourisme pêche des territoires (région, département, pays…)

– de l’implication ou non d’organismes charger d’assembler des produits de tourisme pêche et de les distribuer (agences de voyage, maison de la France…).

Evolution dans le poste et hors du poste :

Les possibilités d’évolution professionnelles sont fortement liées à la taille et à l’organisation de la structure qui l’emploie.

Son activité peut évoluer vers une diversification de ses interventions sur les différents champs d’activités liées à  l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement, en milieu rural notamment.

– l’élaboration de produits touristiques diversifiés,

– des responsabilités plus générales d’une structure éducative,

– des fonctions liées à la fabrication et ou la commercialisation de matériel de pêche,

– une participation à la formation des cadres techniques,

– la préparation à la compétition des athlètes de ‘haut niveau’.

Fiche descriptive d’activité :

Accompagnateurs  des publics et anime des activités auprès de groupes ou d’individus dans le respect des règles et des normes de sécurité en vigueur.

– il prend connaissance du groupe, de sa composition, des niveaux d’aptitude de chacun, de ses attentes et de son temps disponible,

– il élabore un programme d’activités (d’une journée ou d’une semaine par exemple) qu’il présente à ses publics,

– il adapte le programme d’activités aux individus, aux groupes, en fonction du temps, des niveaux d’aptitude de chaque membre, des circonstances exceptionnelles (crues, pluie)

– Il participe à des actions d’animations avec d’autres partenaires publics du domaine des loisirs ou de l’éducation en s’appuyant sur les principes d’éducation populaire et d’accessibilité pour le plus grand nombre (Education nationale, contrats éducatifs locaux, contras temps libres….)

– Il accompagne et encadre un groupe de pêcheurs sur différents sites (plans d’eau, rivières, lacs, réservoirs…)

– il fait découvrir et explique le fonctionnement des différents écosystèmes aquatiques,

– il donne des consignes d’organisation et de sécurité au public dont il a la responsabilité

– il renseigne le public sur les réglementations locales

– il conseille le public sur les postes de pêche en fonction du poisson recherché, du type de milieu aquatique, du temps, de la période ou du moment de la pêche, de la classification du lieu, de la réglementation et des traditions locales.

– il guide et encourage son public

– il conseille son public, en fonction des situations rencontrées, sur les techniques de pêche à utilise, le matériel approprié, les appâts à utiliser ;

– il fait un bilan avec son public et propose des perspectives.

– il peut être amené à informer, orienter ses publics sur la région, les activités et manifestations locales en fonction de leurs besoins.

– il peut être amené à diffuser et commenter une documentation sur les activités touristiques et de loisir de la région, sur le patrimoine local,

– il peut être amené à organiser des activités pour les personnes accompagnant le touriste pêcheur (conjoint, enfants)

 

Initiation aux différentes techniques de pêche et notamment les techniques de pêche à la mouche, au lancer et au coup, dans le respect des règles et des normes de sécurité en vigueur.

– il connait l’historique et l’évolution des techniques de pêche

– il maîtrise les différentes techniques de pêche (pêche au lancer, de pêche aux carnassiers, de pêche au coup)

– il initie aux techniques de pêche allant de l’initiation au perfectionnement à divers publics

– il évalue le niveau de maîtrise de son public

– il s’adapte en fonction de son public et au milieu dans lequel il intervient.

– il évalue les progressions et fait évoluer les situations pédagogiques en fonction du comportement de son public

– il fait un bilan de son action et présente des perspectives,

– il prend connaissance des règlements de la compétition et des rôles des techniciens (contrôleur, juge arbitre commissaire…)

– il peut être amené à élaborer et conduire un programme d’entraînement à un premier niveau de compétition.

Participation à la préparation de projets d’animation de tourisme pêche et de prestations de pêche de loisir.

– il identifie les différents lieux de pêche (rivière, mer, étang, réservoir)

– il identifie des sites de pêche en fonction de période et des poissons désirés

– il s’informe sur la classification du lieu, la réglementation en vigueur

– il prend en compte les potentialités du milieu et la préservation de l’équilibre de l’écosystème

– il repère les particularités écologiques et patrimoniales de chaque site identifié

– il définit les techniques de pêche adaptées au site

– il réalise des fiches parcours de pêche identifiant :

– une cartographie du site

– mes moyens d’accès en toute sécurité

– les catégories de public pouvant avoir accès au site et les moyens d’encadrement adaptés

– le matériel et accessoires de pêche et de sécurité nécessaires

– les procédures de sécurité

– il collecte des informations sur les activités et manifestations locales

– il s’informe et collecte des informations complémentaires à l’activité de pêche (patrimoine culturel, architectural, gastronomique traditionnel local)

 

Relations avec l’environnement professionnel et territorial :

– il travaille seul ou en relation avec d’autres moniteurs guides de pêche de loisir pour préparer des projets d’animation,

– il est sensible à l’équilibre des écosystèmes sur lesquels il travaille, en cas de pollution constatée, il prévient les administrations et services compétentes

– il sensibilise le public dont il a la responsabilité au respect des écosystèmes

– il participe à des actions d’éducation à l’environnement notamment dans le cadre de contrats éducatifs locaux

– il peut intégrer son action dans un programme pré établie en partenariat avec des organismes du tourisme, des organismes de pêche et des comités d’entreprise

– il peut s’intégrer dans un réseau de partenaires de la filière pêche (AAPPMA, fédérations) de la filière tourisme (les services de tourisme, les associations, de développement touristique, les institutions, les autres professionnels) et de développement local.

– il peut être amené à négocier ses prestations avec des organismes de tourisme, des organismes de pêche, et des comités d’entreprise

– il peut être amené à établir des relations contractuelles avec des hébergeurs, fabricants et détaillants d’articles de pêche.

 

Participation à la promotion et à la gestion administrative et financière de l’activité.

– il prend connaissance et applique la politique d’accueil des publics mise en œuvre par la structure employeur,

– il renseigne son employeur sur les conditions optimales de mise en œuvre de la politique d’accueil, il peut être amené à faire des propositions d’évolution.

– il conduit son action dans le sens de l’utilité sociale

– il analyse seul ou avec l’aide de personnes compétentes les attentes et les caractéristiques de ses publics et s’informe sur les publics potentiels

– il étudie ou participe à l’étude de l’offre d’activité de la structure employeur

– il fait connaître son offre d’animations auprès des prescripteurs

– il participe à des actions d’éducation d’environnement.

– il se constitue en permanence une documentation personnelle pour actualiser ses connaissances (revues spécialisées, Internet, livres, …)

– il peut être amené à participer à la définition du prix de vente de ses prestations en fonction de l’offre et de la demande, de la concurrence, de ses coûts de production et de commercialisation.

– il peut être amené à cibler un ou plusieurs segments de clientèle en fonction des caractéristiques du projet envisagé de l’offre touristique territoriale et des attentes de la clientèle.

– il peut être amené à prospecter de nouveaux publics et faire un suivi de la clientèle.

– il peut être amené à assure le suivi administratif de son activité de moniteur guide de pêche de loisir : assurance, contrats de travail ou de prestations de services, statut social.

– il participe à la réalisation ‘un état des lieux du milieu concerné et de son environnement naturel et artificiel (accessibilité et circulation de l’eau)

– il participe à la réalisation d’un diagnostic sur l’état de l’habitat et des zones de reproduction des différentes espèces piscicoles notamment dans le cadre des plans départementaux de gestion piscicole.

Participation à la gestion des milieux aquatiques :

Afin de valoriser son image de professionnel du tourisme pêche, il peut être amené à développer de compétences techniques en matière de gestion des milieux aquatiques et leur accessibilité pour le compte des structures bénévoles (FDAPPMA, AAPPMA), en complément des services apportés par les structures administratives (DDAF, CSP, DDE, ONEMA, …).

A ce titre, il intervient en tant qu’interface, sous forme de prestations de service, auprès des structures associatives concernées et des établissements publics de coopération intercommunale.

A partir d’une commande, il réalise un état des lieux du milieu aquatique désigné et de son environnement naturel et artificiel. Il établit un diagnostic sur l’état de l’habitat et des zones de reproduction des différentes espèces piscicoles.

Il réalise un bilan et rend compte aux commanditaires par un rapport écrit.

Il peut proposer des améliorations en matière d’aménagement et/ou d’entretien du milieu.

Il accompagne les commanditaires dans la constitution technique et administrative d’un dossier de demande de réalisation de travaux.

Lors de la réalisation des activités d’aménagement et/ou d’entretien des cours d’eau, il peut être chargé de veiller pour le commanditaire au respect des cahiers des charges de réalisation des entretiens ou aménagements.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone